Les activités

La prise en charge médicale  au centre de soins MAGUY

 La prise en charge médicale se fait au sein du centre de soins MAGUY, délocalisé en 2017. Il est destiné à toutes personnes désireuses de se faire procurer des soins.

Cette prise en charge recouvre les consultations médicales, les soins médicaux, la réalisation des analyses, la mise en observation des personnes, la dispensation des antirétroviraux, l’administration des médicaments contre les infections opportunistes.

En  2016, l’association a pris en charge 1414 Personnes Vivants avec le VIH/sida (PVVIH) dont 189 enfants et 1224 adultes.

Vivre dans l’Espérance ne possède à ce jour pas de laboratoire. En cas de besoins, les prélèvements sont effectués dans la salle des soins et sont ensuite acheminés au laboratoire de la pédiatrie ou du Centre Hospitalier Régional (CHR) de Dapaong. Après les analyses, les résultats sont récupérés par le personnel pour usage médical. Néanmoins, la construction d’un laboratoire sur le centre de soins MAGUY est prévue.

La prise en charge psychosociale des PVVIH et des OEV

L’infection au VIH a de nombreux effets secondaires néfastes sur la santé mentale des personnes contaminées (problèmes psychologiques, psychiatriques et neuropsychologiques), souvent considérés comme plus conséquents que ceux provoqués par d’autres maladies.

Ceci peut s’expliquer par le fait que la conscience d’être infecté par une maladie chronique et mortelle, le rejet familial et la stigmatisation sociale exercent davantage de pression psychologique chez la victime.

Elle est ainsi source de plusieurs formes de ruptures sociales, domestiques et professionnelles.

C’est pourquoi l’accompagnement psychologique doit être une activité qui fait partie intégrante de la prise en charge de la personne infectée. Cet accompagnement vise à favoriser la réintégration et l’acceptation du malade dans sa famille, sa communauté.

L’accompagnement psychosocial que propose Vivre dans l’Espérance se fait par le biais de différentes actions : des consultations psychologiques au centre de soin MAGUY, des visites à domicile et à l’hôpital, des Séances d’Education Thérapeutique et des groupes de parole.

La sensibilisation communautaire

Dans le souci d’éradiquer le VIH/sida et son impact sur les populations,  l’association met en œuvre les activités de prévention de masse. Cette sensibilisation se fait grâce au groupe communautaire lors des visites à domicile, dans les maisons, dans les écoles, et lors des émissions radiophoniques. En 2016, 238 séances ont été organisées, avec plus de 3200 personnes qui ont ainsi été touchées par la sensibilisation. Par ailleurs, 2 émissions radio ont été réalisées, et 8 actions de sensibilisation de masse ont pris place.

La prise en charge nutritionnelle des PVVIH et des OEV

Le VIH affaiblit les individus et impacte négativement leurs capacités physiques et motrices. Cela a pour conséquence de les plonger dans une situation de grande précarité et de rendre leur auto prise en charge de plus en plus difficile.

 Pour les aider à subvenir à leurs besoins alimentaires et nutritionnels, un appui leur est apporté : les OEV peuvent se restaurer à la cantine du centre MAGUY ; des kits alimentaires sont distribués mensuellement aux PVVIH affaiblis et aux OEV qui ne peuvent pas se rendre au centre.

 En 2016, 1270 personnes ont bénéficié des kits alimentaires, dont 396 adultes.

L’accompagnement des Orphelins ou Enfants rendus Vulnérables (OEV)

Les OEV accompagnés par l’association VIE sont au nombre de 1350.

Parmi ces derniers, 161 enfants ont été enregistrés comme étant contaminés par le VIH/sida.

L’association Vivre dans l’Espérance héberge 130 orphelins rejetés par leur famille, dans les maisons d’Accueil.

La plupart des OEV accompagnés par l’association sont scolarisés. Ils bénéficient des prises en charge médicale, psychosociale et nutritionnelle.

Les Activités Génératrices de Revenus (AGR)

Il convient de distinguer différents types d’AGR : certaines permettent la création de richesse au profit des actions de l’association, d’autres sont davantage tournées vers le soutien et l’appui des bénéficiaires pour la mise en place d’AGR.

Ainsi, la ferme agricole de l’association lui permet d’avoir une autosuffisance alimentaire ; une boutique permet de vendre les produits confectionnés par des OEV en apprentissage de couture ; la maison Saint Jean accueille des partenaires ou diplomates qui viennent dans le cadre de l’association ainsi que des volontaires de passage…

Par ailleurs, Vivre dans l’Espérance met en place des fonds pour appuyer et soutenir ses bénéficiaires dans le développement de petits commerces, dans le but de les aider à sortir de leur situation de précarité.

Le bénévolat

Les bénévoles locaux

Les principaux bénévoles de l’association sont des paroissiaux et les membres du groupe « Les Amis de St Augustin ».

Les bénévoles paroissiaux sont actifs sur le diocèse de Dapaong et leur principal rôle est la sensibilisation de proximité dans leurs différentes communautés, écoles, églises etc… Ils se mettent également à disposition pour faire les visites à domicile, pour écouter et conseiller les malades,  et pour résoudre parfois les conflits entre malades et familles. Ils sont au nombre de vingt cinq (25) au niveau de tout le diocèse.

« Les Amis de St Augustin » jouent un rôle majeur dans le fonctionnement de l’association. Il s’agit d’un groupe de vingt cinq (25) femmes qui ont accompagné un membre de leur famille malade du SIDA et qui participent elles aussi à l’accompagnement des personnes vivant avec le VIH. Elles accueillent les malades abandonnés et les enfants qui perdent leurs parents en bas âge. Elles détectent ainsi les malades et en particulier ceux cachés par leur famille qui considère le malade du VIH/sida comme une honte familiale. Les Amis de St Augustin mènent des actions de soutien spirituel auprès des familles touchées par le VIH, de sensibilisation,  d’accompagnement des malades en fin de vie, de règlements de conflits familiaux dus à la stigmatisation des PVVIH.

Un membre de ce groupe a accepté de vivre avec certains orphelins placés à la maison Saint Augustin pour s’occuper de leur éducation.

Le bénévolat international

Chaque année, l’association accueille des groupes de jeunes pour des missions de volontariat dans plusieurs domaines tels que l’éducation, la culture, la santé, l’agriculture.

Un groupe de bénévole jouant avec les OEV

Un groupe de bénévole jouant avec les OEV