Les Activités Génératrices de Revenus

La formation des OEV : l’atelier de couture Miss Déborah

Le nombre total des apprenties est de neuf (09). Les activités consistent à la formation des apprenties, à la confection des tenues scolaires et des tenues de fêtes des orphelins pris en charge.

La ferme agricole

Afin d’obtenir une autonomie et une autosuffisance alimentaire, l’Association a créé une ferme agricole qui est située à 8 km à l’ouest  de la ville de Dapaong. Elle est composée de deux domaines qui s’étendent au total sur 5,5 hectares. L’un est destiné à la culture vivrière et à l’élevage et l’autre est constitué d’un bas fond permettant de faire des cultures maraichères. Ce dernier sert également à développer les cultures saisonnière (la riziculture) et les cultures de contre saison.

La ferme agricole est exploitée par quatre employés. Cependant, une main d’œuvre extérieure est très souvent sollicitée pour appuyer les employés lorsque ceux-ci sont débordés d’activités (principalement pendant la saison des pluies).

A la ferme agricole de l’association, des outils rudimentaires sont utilisés pour exploiter la terre: les dabas, les houes, les coupe-coupe, les binettes, les faucilles par exemple. Pour l’arrosage, ce sont les arrosoirs artisanaux fabriqués à base des tôles qui sont utilisés.

Un projet de pisciculture, financé par la PASA (Programme d’Appui à la Sécurité Alimentaire) et l’Ambassade de France, a été mis en œuvre en 2017. L’objectif premier du projet est d’améliorer la prise en charge nutritionnelle des bénéficiaires de l’association. Le reste de la production sera vendu dans l’optique de conduire à une autonomie financière de l’association. Les prévisions de production s’élèvent en effet à environ 10 tonnes de poisson par an.

Le projet s’inscrit dans une démarche de développement d’une agriculture qui tient compte de la santé des consommateurs et de l’environnement

La ferme connaît d’énormes difficultés. La région des savanes est constituée essentiellement de sols argileux très pauvres ne permettant pas d’obtenir une bonne productivité. Notre ferme n’échappe pas à cette règle. La ferme connaît une productivité très faible à cause de l’infertilité de la terre, mais aussi des techniques et moyens utilisés. Les outils sont rudimentaires et donc le travail pénible. Il y a aussi la non maîtrise du sol par rapport à la culture qu’il faut pratiquer. Nous ne maîtrisons pas encore assez les techniques de conservation. C’est pour cela qu’à certains moments de l’année il y a une surabondance alors qu’à d’autres moments il n’y a plus rien.

Un technicien agricole a été embauché dans le but de d’obtenir de meilleurs rendements.

Perspectives pour la ferme agricole :

L’association vise à développer l’élevage pour pouvoir contourner les contraintes naturelles. Lorsque l’élevage sera développé, du fumier pourra être utilisé pour fertiliser le sol. Cela permettra de diminuer l’utilisation des produits chimiques et d’avoir une production biologique. De plus les produits de l’élevage pourront combler les besoins des OEV en viande et alimentation.

 La boutique Ste Valentine

La boutique de l’association met en vente les produits confectionnés par les personnes en apprentissages de couture : des vêtements, des pagnes, des tissus et d’autres articles. Elle commercialise aussi les objets fabriqués par les personnes travaillant à l’atelier d’artisanat.

Les recettes des ventes est dédiée à payer les formations des jeunes apprentis. Elles servent également à acheter le matériel nécessaire à une future installation de l’OEV.

La boutique a connu un grand succès grâce à ses différentes relations avec l’international. Grâce à Bayard 300 sacs à tartre vendus avec succès à Noël ont pu être confectionnés.

 Nous remercions Tanti Catherine, les jeunes couturières pour leur  mobilisation et leur dynamisme.

La maison Saint Jean

La Maison Saint Jean est le lieu d’accueil des personnes qui viennent à Dapaong dans le cadre de l’association. Il s’agit des partenaires, de diplomates, ou de volontaires. Chaque été, un groupe de volontaires est accueilli par l’association pour  faire du soutien scolaire aux enfants de l’orphelinat.

Cette maison est de plus en plus fréquentée grâce au dynamisme et au bon accueil réservé par  « Tanti » Hortense et son équipe.

L’appui financier aux bénéficiaires

Vivre dans l’Espérance met en place des fonds pour appuyer et soutenir ses bénéficiaires dans le développement de petits commerces, dans le but de les aider à sortir de leur situation de précarité.

Doter une AGR à une personne, c’est lui permettre une réinsertion sociale après de longs mois de maladie, une prise en charge (alimentaire et de son foyer).

Au cours de l’année 2016, 28 femmes ont bénéficié de crédit pour AGR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>